jeudi, mai 01, 2008

Extrait 1

Le sage possède pour tout secret pactole : les silences de l’alphabet

La figure du moi-étranger est aussi bizarre que celle du mot xyste; elle est une forme têtue. Elle est l’unité même du principe d’unité et l’image déhiscente de l’identité, tout à la fois. Elle est ce personnage-pensée pris dans ses divers soliloques mais qui ne peut dire sa propre vérité. Elle est un segment sans valeur, elle est le segment-vacuum. Elle est le cri de l’alphabet et la mise en sourdine de ce cri.


Aucun commentaire: